Bloc contre bloc – La dynamique du macronisme par Jérôme Sainte-Marie – Éditions du Cerf, octobre 2019

Je reproduis ci-dessous in extenso la 4ème de couverture et l’introduction puis je vous proposerai prochainement, par une mise à jour ultérieure de ce billet, les meilleurs passages (selon moi) de ce livre d’analyse et de perspective politique.

Jérôme Sainte-Marie - Bloc contre bloc - Editions du Cerf, octobre 2019

* Lire la suite Bloc contre bloc – La dynamique du macronisme par Jérôme Sainte-Marie – Éditions du Cerf, octobre 2019

[Billet invité] Billet d’humeur de Noël – Par Baloo Kâa – 06/12/2019

Gréver c'est rêver grave

*

Source de cet article : compte Facebook de Baloo Kâa. Cliquez ici.

*

UN MILLION DE PERSONNES OU PLUS DANS LES RUES. CE N’EST QU’UN DÉBUT.

Tant que tous les Français qui se plaignent de la dureté de la vie actuelle n’auront pas compris que tous les gouvernants de ces trente dernières années ont été ou sont encore de plus en plus nuisibles pour la plus grande majorité de la population, rien ne changera vraiment.

Lire la suite [Billet invité] Billet d’humeur de Noël – Par Baloo Kâa – 06/12/2019

04/12/2019 – Le compte à rebours est déclenché…

Tic tac tic tac tic tac...

Il y a quelques temps, j’avais écrit, à l’instar de beaucoup d’autres (ami-e-s et personnalités), que ce qui est « génial » avec les adeptes du capitalisme intégriste, c’est leur hubris, je veux dire leur sentiment – à force de victoires accumulées contre nous – de pouvoir faire absolument tout ce qu’ils veulent ad vitam æternam, de pousser toujours plus loin leur délire et leur violence – institutionnelle, économique, sociale – et de croire finalement que jamais personne ne les arrêtera plus.

Lire la suite 04/12/2019 – Le compte à rebours est déclenché…

[Billet invité] Ce que le film « Adults in the room » de COSTA-GAVRAS nous dit de la « gogochouille » européenne – Par Christine DUPLAISSY – Le 01/12/2019

Avant-propos de Vincent Christophe LE ROUX : Je relaie ci-dessous le billet que mon amie Christine DUPLAISSY a publié ce dimanche 1er décembre sur son compte Facebook. Si vous souhaitez retrouver la source par exemple pour le commenter et qu’elle puisse lire vos commentaires, cliquez ici.

*     *     *     *     *

Adults in the room

Je dois dire que je suis écoeurée (une fois encore !), par ce qu’il reste de « la gauche » française, voire €uropéenne, et par sa nullité intellectuelle, quand elle s’extasie, lui déroulant tapis rouge et lui décernant moult honneurs et courbettes veules, sur un film à sa gloire, à un fumier comme Varoufakis, qui a précipité sciemment sa malheureuse patrie dans la ruine et la désespérance infinie, et détruit la fragile démocratie héllénique, (comme l’a expliqué de façon tellement déchirante Olivier Delorme, lors de l’Université d’automne de République souveraine, il y a 2 semaines [cliquer ici pour voir la vidéo du débat où Olivier intervient à partir de la 46ème minute] ), qui, partant, a détruit, avec Tsipras et les autres collabos de Syriza, toute perspective de gauche réellement alternative, sur tout le continent européen, précipitant la désespérance et la ruine, continent qui voit s’effondrer toutes les souverainetés populaires et nationales du Sud au Nord, et de l’Ouest à l’Est, quand bien même le réalisateur aurait nom Costa-Gavras, alors même que la-dite gogochouille française censure et interdit de projection, dans les salles municipales qu’elle gère encore, le superbe et vigoureux « J’accuse ! » dont le réalisateur Roman Polanski est « condamné » par cette gogochouille la plus bête du monde, sans autre forme de procès, alors que ce brillant réalisateur n’a, que je sache, commis aucun crime contre la Démocratie ni dans son pays, ni sur son continent, ni sur le nôtre !

Lire la suite [Billet invité] Ce que le film « Adults in the room » de COSTA-GAVRAS nous dit de la « gogochouille » européenne – Par Christine DUPLAISSY – Le 01/12/2019

Entretien avec Álvaro García Linera (vice-Président bolivien déchu) le 16/11/2019 par Le Vent Se Lève – Retranscription par Vincent Christophe LE ROUX

Avant-propos de Vincent Christophe Le Roux : Je relaie ci-dessous :
  1. la vidéo d’un entretien qui s’est tenu le 16 novembre dernier, publiée par Le Vent Se Lève, avec Álvaro García Linera qui était le Vice-Président de la Bolivie sous la présidence d’Evo Morales. Hélas, le coup d’État intervenu au début de ce mois en Bolivie l’a renversé en même temps qu’il a renversé le Président Evo Morales, son gouvernement tout entier, et les institutions démocratiques de ce pays pour ramener la Bolivie dans la nuit de la dictature, une dictature déjà sanglante. Cet entretien a eu lieu à Mexico où Morales et Linera se sont réfugiés et ont trouvé asile politique puisque leur tête est mise à prix par les putschistes de Bolivie.
  2. la retranscription que j’en ai faite ce samedi 30 novembre
*
La vidéo de cet entretien est accessible sur la chaine You Tube de Le Vent Se Lève en cliquant ici.
*
*
Merci à l’équipe faisant vivre Le Vent Se Lève pour leur travail de qualité. Merci à Élodie Descamps et Tarik Bouafia d’avoir réalisé cet entretien. Merci à Guillaume Cagnin et Malena Reali d’avoir ensuite procédé au montage.
*
*
*
*
Alvaro Garcia Linera et Evo Morales
*

Lire la suite Entretien avec Álvaro García Linera (vice-Président bolivien déchu) le 16/11/2019 par Le Vent Se Lève – Retranscription par Vincent Christophe LE ROUX

Le Vice-Président de Bolivie donne une leçon magistrale aux dirigeants de la Gauche européenne – Décembre 2012

Avant-propos : En ce 30 novembre 2019, je reproduis sur ce blog (ouvert le 16 septembre 2018) un texte que j’avais initialement publié sur mon blog précédent à la date du 14 décembre 2013.

Il s’agit d’une traduction en français que j’avais faite d’un article paru en espagnol publié le 12 décembre 2013 dans le média espagnol Público.es à propos du discours tenu, lors du 4ème Congrès de la Gauche Européenne, par Álvaro García Linera qui était alors le Vice-Président de la Bolivie sous la présidence d’Evo Morales. Hélas, le coup d’État intervenu au début de ce mois en Bolivie l’a renversé en même temps qu’il a renversé le Président Evo Morales, son gouvernement tout entier, et les institutions démocratiques de ce pays pour ramener la Bolivie dans la nuit de la dictature, une dictature déjà sanglante.

Vous pouvez accéder à l’article original en espagnol en cliquant ici.

Quant au discours objet de l’article, lui est visible en vidéo en cliquant t ici.

Ce qui me motive aujourd’hui dans ce choix de vous remémorer ce discours de la fin de 2012, c’est que le média alternatif Le Vent Se Lève a publié, ce même samedi 30 novembre 2019, une vidéo d’un entretien avec le même Álvaro García Linera, entretien qui a été organisé le 16 novembre dernier à Mexico où Morales et Linera se sont réfugiés et ont trouvé asile politique puisque leur tête est mise à prix par les putschistes de Bolivie.

Álvaro García Linera m’avait déjà fait forte impression lors de son discours de 2012 et après avoir écouté ce qu’il a dit dans l’entretien récent que propose Le Vent Se Lève, mon estime envers cet homme se renforce encore, sans parler des effets induits du putsch dont le pouvoir légal de Bolivie, et au premier chef lui et Morales, ont été victimes.

Merci à l’équipe faisant vivre Le Vent Se Lève pour leur travail de qualité. Merci à Élodie Descamps et Tarik Bouafia d’avoir réalisé cet entretien. Merci à Guillaume Cagnin et Malena Reali d’avoir ensuite procédé au montage.

Vous pouvez accéder à cet entretien du 16 novembre dernier avec Álvaro García Linera en cliquant ici  (sur la chaine You Tube du média  Le Vent Se Lève ).

Et pour accéder à la retranscription que j’en ai faite ce samedi, cliquer ici.

Lire la suite Le Vice-Président de Bolivie donne une leçon magistrale aux dirigeants de la Gauche européenne – Décembre 2012

Rencontre avec Frédéric Lordon à la librairie parisienne “Le Merle moqueur” le 10/10/2019 à propos de son dernier livre “Vivre sans ? Autorité, institutions, économie…”

Je vous propose ci-dessous le lien vers la vidéo ainsi que la retranscription intégrale (que j’ai réalisée ce samedi 23 novembre) de ce qu’a dit Frédéric Lordon à l’occasion de cette rencontre à laquelle il a été convié, le 10 octobre 2019, par la librairie parisienne « Le Merle moqueur » suite à la parution de son dernier livre intitulé « Vivre sans ? Autorité, institutions, économie… » publié en octobre 2019 aux éditions La Fabrique.

Vivre sans - autorité, institutions, économie - Par Frédéric Lordon

La librairie Le Merle moqueur est domiciliée 51 rue de Bagnolet, 75020 Paris.

*
La vidéo est accessible en cliquant ici.
*
*
Et voici le texte de la retranscription des réponses données par Frédéric Lordon aux questions qui lui ont été posées par l’animatrice de la rencontre, questions qui ont constitué la trame de l’exposé.
*
Cette première partie de l’exposé et de la vidéo occupe 51 minutes et 20 secondes. Viennent ensuite, pour les 35 minutes restantes, les questions du public et les réponses données par Frédéric Lordon. On est alors, plus que jamais, dans de la philosophie politique et dans l’analyse et l’interprétation de la pensée et des écrits de quelques grands philosophes de la politique. C’est donc un peu trop « perché » pour moi pour que j’en comprenne tous les aspects qui sont développés et c’est pourquoi je m’abstiens d’en retranscrire le contenu. Je considère que cette seconde partie de la vidéo n’est pas franchement destinée au grand public mais davantage réservée à un auditoire d’experts de la philosophie politique.
*

Pour autant, bien que je ne vous en propose pas la retranscription dans ce billet, je vous invite néanmoins à écouter ces passages dans la vidéo car au-delà des éléments que je juge d’appréhension difficile aux non initiés, il y a aussi des réflexions et des analyses accessibles à tous, et qui sont d’une grande importance à la fois sur un plan théorique et au regard de la perspective de leur mise en application pratique.

*

Lire la suite Rencontre avec Frédéric Lordon à la librairie parisienne “Le Merle moqueur” le 10/10/2019 à propos de son dernier livre “Vivre sans ? Autorité, institutions, économie…”

Pour un monde de peuples libres et souverains libérés des chaînes du capitalisme – Le blog de Vincent Christophe LE ROUX (Nantes)

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer