À propos des élections générales au Québec ce 1er octobre 2018

Drapeau du Québec
Fleur de Lys Provincial Flag of Quebec

Ce matin du 2 octobre 2018, lendemain d’élection générale au Québec, j’écrivais ceci :

Au Québec aussi le dégagisme a joué à plein !

Le Parti Québécois a été rayé de la carte ou presque, et son chef, Jean-François Lisée, a même mordu la poussière. Et c’est un candidat de Québec solidaire qui l’a mis hors de course !

Cette fois-ci c’est la CAQ « Coalition Avenir Québec » qui dirigera le gouvernement québécois. Ce mouvement est passé de 21 à 74 sièges tandis que le Parti libéral, au pouvoir jusqu’à hier, tombe de 68 à 32 députés ; le Parti Québécois chute de 28 sièges à 9, et en a désormais un de moins que Québec solidaire, qui lui progresse de 3 à 10 élus.

Je renvoyais alors à cet article du journal québécois La Presse…

En cette soirée du même 2 octobre, ayant consulté la page Facebook de Québec solidaire, ayant lu sur un fil de discussion, une centaine de messages publiés, je découvre que la belle progression en sièges de Québec solidaire s’appuie aussi sur une forte progression en voix de ce mouvement partout au Québec.

Voici le résumé national des résultats :

Coalition Avenir Québec : 37,41% ce qui donne 74 sièges

Parti Libéral du Québec : 24,82% ce qui donne 32 sièges

Québec solidaire : 16,10% ce qui donne 10 sièges

Parti Québécois : 17,06% ce qui donne 9 sièges

Parti Vert du Québec : 1,68% ce qui donne 0 siège

Parti Conservateur du Québec : 1,47% ce qui donne 0 siège

Suivent 13 autres partis qui chacun obtient moins de 1% des voix.

Nota : quand on compare les résultats de Québec Solidaire et du Parti Québécois, on constate une apparente incohérence puisque le score en % de voix de Québec solidaire est légèrement inférieur à celui du Parti Québécois alors que le nombre de sièges est supérieur d’une unité. Cela doit s’expliquer par le fait que le scrutin est majoritaire à un seul tour et qu’il est fractionné en 125 circonscriptions. En conséquence, il peut arriver – et c’est manifestement le cas ici – qu’un mouvement ait, en même temps, plus de sièges qu’un autre et moins de voix. En effet, pour emporter un siège, il suffit d’avoir la majorité relative des voix. Concrètement, un mouvement qui emporterait plusieurs sièges dans des petites circonscriptions pourrait n’engranger qu’un nombre de voix restreint tandis qu’un autre mouvement qui perdrait des sièges dans des grosses pourrait, bien qu’étant perdant, avoir réuni plus de voix. Ce phénomène s’est déjà vu aux États-Unis quand on compare le nombre de suffrages et celui des grands électeurs. Et bien que je n’en sache rien, il est possible que la France ait connu aussi ce genre de situation dans des élections législatives avec des partis ayant plus de sièges et moins de voix ou vice versa… Selon les différents écarts entre gagnant et perdant, ce genre de situation peut être observé.

Les 10 nouveaux députés de Québec Solidaire élus le 01-10-2018
Ce sont donc désormais 10 député-e-s (5 femmes et 5 hommes) qui siègeront au Parlement du Québec. Et la force qu’ils constituent devient la 2nde force de l’opposition, derrière le Parti Libéral qui était au pouvoir et qui, lui, sort largement battu de cette élection [il a en effet perdu en effet la moitié de ses députés, passant de 68 sièges à 32 aujourd’hui).

Il est à noter par ailleurs qu’aux victoires de ces dix candidat-e-s de Québec solidaire, s’ajoutent, dans 14 autres circonscriptions, le fait que les candidat-e-s de ce mouvement sont arrivés en 2ème position, avec parfois des scores très proches des gagnants.

Et il y a aussi pas mal de situations où les candidats-e-s de Québec solidaire sont arrivés en 3ème place !

Québec solidaire devient donc une force désormais incontournable au Québec, une force puissante avec laquelle le Québec devra compter, même si elle n’est pas encore majoritaire. Cette force va peser lourd sur ce qui se fera dans la mandature de quatre ans qui s’ouvre.

Deux des grands partis du Québec sont en très forte régression : le Parti Libéral, qui gouvernait jusqu’à aujourd’hui sort très abîmé du scrutin d’hier. On l’a dit plus haut en indiquant qu’il passait de 68 sièges à 32. Quant au Parti Québécois qui a déjà gouverné plusieurs fois le Québec, lui aussi a pris une sacrée rouste électorale ! Il recule à la 3ème place ne nombre de voix et à la 4ème en nombre de sièges, avec un député de moins que Québec solidaire.

La CAQ “Coalition Avenir Québec” sort largement gagnante de cette élection du 1er octobre et va donc gouverner la province. Ce “machin” électoral, ou cette machine électorale est comparable à la République en Marche, à Ciudadanos ou au Mouvement 5 étoiles. Elle s’est constituée pour offrir une apparente alternative et tromper les électeurs en vue d’éviter que le peuple québécois n’appelle au pouvoir les partisans de la Grande Alternative, à savoir Québec solidaire qui promeut la souveraineté du peuple, l’indépendance du Québec, une politique économique d’essence anticapitaliste, une politique sociale de justice et de solidarité, et une politique environnementale qui tente de répondre aux défis de cette période si dangereuse dans laquelle nous sommes entrés.

Comme en France, cela a fonctionné cette fois pour empêcher le peuple du Québec de faire le bon choix. Mais cet échec apparent de Québec solidaire a des airs de victoire future ! Et la victoire de la CAQ a, inversement, un air de victoire à la Pyrhus !

Comme LREM en France, la CAQ est un truc de circonstance, hétéroclite, qui ne tiendra sans doute pas des années. Et qui ne peut que décevoir. Et comme il y a peu de chances que les vieux partis reviennent vraiment dans la course, les espoirs sont grands pour Québec solidaire.

La tendance est lourde, en effet, partout dans le monde, au dégagisme des pouvoirs en place. Et la tendance est lourde, partout dans le monde, à l’émergence de nouveaux mouvements populaires, globalement anticapitalistes, anti-impérialistes, anti-technocratiques, défendant ce que le peuple exige : pouvoir décider de son destin librement, ne pas être enchaîné à des institutions supra-nationales, à des organisations composées de décideurs non élus et donc illégitimes, qui décident pourtant de l’essentiel de ce qui influe directement sur nos vies. Les peuples veulent partout reprendre en mains leur destin et se libérer de toutes les chaînes qui les entravent. Comme de tous les boulets qui retardent les grands changements à opérer.

On peut aussi comparer, d’une certaine manière, l’émergence de Québec solidaire à celle de La France insoumise, comme à celle de Podemos en Espagne, ou des autres mouvements amis, aussi bien quant au fond du projet défendu, que quant à la stratégie mise en oeuvre : se libérer des vieux partis sclérosés, fussent-ils proches de nous, parler directement et simplement au peuple, bousculer les habitudes politiques d’hier et d’avant-hier, oser assumer un discours directement hostile à la pensée unique et à la “gouvernance” pour y substituer le débat démocratique et le gouvernement reposant sur la volonté du peuple.

J’ai pu lire, dans les commentaires des Québécois, tant de choses déjà lues en France. Il semble que beaucoup de Québécois n’aient pas osé voter Québec solidaire alors qu’ils en avaient le désir. Il semble qu’au Québec aussi, il y ait eu une grosse pression médiatique et que beaucoup d’électeurs désirant infliger une raclée mémorable au Parti Libéral sortant, et ne voulant pas remettre en selle pour autant le vieux Parti Québécois qui, dans le passé, avait grandement déçu, aient choisi le bulletin de la force “Coalition Avenir Québec”. De la même façon qu’en France, a été choisi le bulletin Macron pour dégager aussi bien le PS que le parti LR !

Et oui, les peuples, où qu’ils soient dans ce monde, réagissent souvent de la même façon quand ils sont placés dans des circonstances analogues.

Cela aussi devrait être médité par nous tous, et nous inciter à multiplier les liens entre nous, je veux dire entre eux et nous, comme entre les autres peuples de tous les continents et nous en France. En outre, au Québec on parle français et il est donc possible à tout Français de communiquer facilement avec les Québécois. Et vice versa ! Je suis certain que nous avons beaucoup à apprendre de nos cousins d’Amérique du Nord. Et peut-être que nous pouvons aussi leur donner quelques tuyaux !

Les résultats que Québec solidaire a obtenus hier sont donc une source de grands espoirs pour la suite. Pour les Québécois de Québec Solidaire en premier lieu, bien évidemment, mais pas que ! Tous les Québécois, y compris ceux qui n’en ont pas encore conscience aujourd’hui, y compris ceux évoqués plus haut qui n’ont pas osé voter Québec solidaire pensant que cela risquait de diviser les suffrages et de ne pas permettre de faire dégager le Parti Libéral en place, ont la chance qu’existe désormais une force déterminée à mener une politique radicalement alternative.

Beaucoup commencent à penser que la prochaine fois, dans 4 ans, en 2022, ce sera au tour de Québec solidaire d’avoir la majorité et donc de gouverner le Québec.

Quatre ans pour préparer la Grande Alternance, la véritable Alternative, celle qui changera la donne pour de vrai, et dans le bon sens ! Quatre ans pour se faire mieux connaître ! Quatre ans pour montrer leur compétence et leur détermination inébranlable !

La plupart des jeunes ont manifestement voté pour Québec solidaire, phénomène là encore comparable à ce que nous avons vu en France avec le soutien appuyé des jeunes électeurs à Mélenchon lors du premier tour de la présidentielle.

C’est un autre signe d’espoir car ces électeurs-là ne risquent pas de changer d’avis… Du moins aussi longtemps que Québec solidaire ne donnera pas de signes contraires par rapport à ce qu’ils sont aujourd’hui et à ce qu’ils disent vouloir faire !

*

Ami-e-s et camarades français-e-s, je vous invite à vous intéresser à ce qui se passe au Québec et à vous y intéresser durant les quatre prochaines années.

En Amérique du Nord aussi, les peuples grondent. On l’a vu avec le phénomène Bernie Sanders !

Et Le Vent Se Lève a récemment écrit sur ce qui pourrait advenir au Texas à l’occasion des élections de mi-mandat, qui se tiendront en novembre prochain. Je vous renvoie à leur article.

Les peuples qui, en droit naturel (comprendre en théorie politique) sont souverains mais qui, en droit positif (comprendre dans la réalité) ont vu leur pouvoir confisqué par quelques oligarchies, sont déterminés à reprendre le pouvoir. Alors certes, cette tendance lourde et universelle est parfois entravée et ses résultats retardés par les dominants qui usent de stratagèmes pour éviter leur inéluctable chute, mais ces stratagèmes n’auront qu’un temps et les peuples finiront par avoir le dernier mot !

Si vous souhaitez consulter le détail des résultats de l’élection générale du 1er octobre au Québec, je vous renvoie vers ce site.

Vous pouvez aussi consulter cet article publié sur Radio Canada, qui résume la situation.

Je renvoie aussi à deux discours:

1) un qui a été prononcé le 15 septembre dernier par la candidate désormais députée Catherine Dorion, élue de Taschereau (voir ici emplacement de ce lieu sur Google Maps) que l’on peut écouter ici ;

2) un autre qui a été prononcé ce dimanche 30 septembre par Manon Massé chef de file de la campagne qui aurait été nommée Première Ministre du Québec en cas de victoire de Québec solidaire ; ce discours est accessible ici mais il faut mettre le curseur à la 13ème minute passée de 15 secondes pour que commence la vidéo ;

Québec Solidaire - Au Québec c'est par la gauche qu'on se dépasse

Ajout du 03/10/2018 à 20h05 :

En cliquant ici, vous accédez à une tribune de Simon-Pierre Savard-Tremblay, Québécois, professeur à l’université de Montréal au Québec et à l’ENHESS. Il revient sur le résultat de l’élection générale intervenue ce lundi 1er octobre. Je renvoie à mon billet sur le sujet publié aussi bien sur mon blog (voir ici) ou sur Facebook (voir ici).

La source de cet article est le blog de Simon-Pierre Savard-Tremblay hébergé sur le Journal de Montréal, canard inaccessible en France à cause d’une loi de l’UE. Mais on peut malgré tout accéder au texte par un outil de contournement du blocage.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.