[Billet invité] – «Lettre ouverte aux camarades sous étiquette (rouge, noir et/ou vert vif) et parfois sous influence» – Par Christine DUPLAISSY

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et enfant

Quand je pense qu’au début de ce mouvement, vous NOUS avez tous – ou quasiment tous – traités de « beaufs racistes » sous nos gilets fluos, sans jamais chercher à comprendre cette défiance et ce rejet de TOUTES les élites et ce, quelles que soient les « étiquettes » politiques et/ou syndicales !

Il n’y a pas pire racisme que le racisme de classe, auquel nous sommes TOUS confrontés, sans distinction de « couleur de peau », ni de religion ou de philosophie.

Les Gilets jaunes obtiendront des droits pour TOUS… si on arrête – dans notre camp – de refuser de s’en mêler, et si on accepte enfin d’aller au charbon pour faire valoir nos propositions, sans afficher ostensiblement – et avec nos gros sabots – nos étiquettes passées ou présentes ; oui, si on laisse la conscientisation se faire en toute autonomie, en se réclamant soi-même de notre peuple, donc de ce mouvement, en toute simplicité.

Alors, oui, ce qui sera gagné le sera pour TOUS et pas juste pour un « Comité Théodule » ou « Adamado-bidule » (dont je connais parfaitement les accointances avec le mouvement du P.I.R., tout aussi dangereux et raciste que celui des identitaires aux crânes rasés, pour la simple et bonne raison que son « président » Youcef Brakni habite ma ville (ou plutôt devrais-je écrire : SÉVIT gravement dans ma ville !!!), ou encore un comité « bla-bla-de-que-sais-je-encore » !!!

Ces gens – ceux du P.I.R. – sont aussi racistes et abrutis que les crânes rasés qui veulent jeter les travailleurs immigrés à la mer, après que leurs horribles ancêtres en aient jeté dans les fours crématoires !!!

Justice sociale et fiscale, augmentation des salaires et pensions de retraite et handicapés pour TOUS (ceux qui payent leurs impôts en France), à chacun selon ses besoins EN FONCTION DE SES MOYENS, voilà l’essentiel des revendications.

Ça vous rappelle des choses ?

À moi aussi ! Mais, toute mélangée au sein de mon Peuple, je me fais humble, et c’est de lui que j’apprends et avec lui que j’expérimente – en jaune fluo depuis le début, et sous drapeau bleu-blanc-rouge – même si je sais, depuis toujours, que nous sommes « le Rouge du drapeau » comme disait l’autre…

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout, foule, chapeau et plein air

Car ce qu’il (ré)-invente, notre peuple, j’aime bien que, cette fois, cela vienne enfin, vraiment, DE LUI !!!

Et non pas du haut vers le bas, comme ce fut toujours le cas, y compris à la France Insoumise…

Il se trouve que j’avais déjà dénoncé cette situation et ce, dès la Convention FI de Lille ! Mes amis et celles et ceux qui y furent avec moi !sont bien placés pour le savoir !

Le peuple a 18 mois de retard sur la présidentielle ?

Eh bien, tant pis ! Ou même, tant mieux, s’il avait besoin de ce temps pour mûrir des graines en germination depuis le référendum de 2005 !

Tant pis ou tant mieux, si cela devait passer par l’expérience « castorisée » du Macroléon !!!

Les 80% de gens de notre peuple de France que je rencontre depuis trois semaines, partout, sur les ronds-points et dans les rues, sont quasiment les 80% de ceux qui n’ont PAS voté pour Macroléon au 1er tour !!!

Oui, c’est un fait : nos « structures » syndicales, partidaires, et même associatives, les ont salement abandonnés, chacun dans sa merde, chacun dans sa « corporation », chacun dans sa « communauté » !

Et elles ont étouffé toute révolte sociale naissante sous le couvercle du « partenariat social » : mais comment peut-il y avoir « partenariat social » avec des ennemis de classe, des ennemis qui fomentent sciemment la mort sociale programmée de notre système social laïque français, là où nous n’aurions dû avoir QUE des EXIGENCES, QUE des revendications claires, impératives et COLLECTIVES ?

Tous ces « partenaires » ont remplacé nos justes exigences par des « négociations » CORPORATISTES et / ou COMMUNAUTARISTES !!!

Comment voulez-vous que notre classe ne se sente pas défiante, trahie, écoeurée ?

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

Heureusement que les Anciens, depuis le 18ème siècle, avaient su faire autrement et gagner des nouveaux droits pour tous, et non pour une petite (ou même une plus grosse) « communauté » !

La première Grande Révolution française – non pas celle, bourgeoise, de 1789 mais bien celle, populaire, de 1793 – a aboli, la première, l’esclavage, en Europe !

« Liberté-Égalité-Fraternité » ne se vend pas à la découpe. C’est un tout et c’est pour tous !

C’est l’enfoiré de Napoléon 1er, le réactionnaire, qui a fait régresser les conquêtes de notre peuple !

Puis les suivants, avec l’aide des puissances étrangères, jusqu’à 1848, puis 1870…

S’il y eut des morts, des régressions il y eut aussi des conquêtes malgré tout : suffrage universel en 1848, liberté d »opinion, d’association et d’expression en 1901, séparation des Églises et de l’État en 1905, semaine de 40 heures et congés payés en 1936…

Quand les allocs et le régime général de la Sécu ont été gagnés, en 1946, ce n’était pas pour telle ou telle « corporation », c’était pour TOUS les salariés, et les caisses étaient gérées par les salariés, les patrons étant minoritaires !

C’est dans les années 70 et surtout 80 que les travailleurs ont été éjectés de tout et que les corporations, les communautés, les lobbies de toutes « obédiences » ont réussi à noyauter et à corrompre. Encore merci à l’ex-SFIO, elle qui avait fait tirer sur les mineurs en 1953, et encore merci à la mafia avec Gaston Deferre qui avait étouffé la grande grève des dockers marseillais la même année. Merci également au P$ qui a pris la suite !

Aujourd’hui, le peuple se ré-invente et se reconstitue. En partant du prix du gasoil, il y a trois semaines, il a fait plus de chemin en 21 jours que nous n’en avons fait nous-mêmes en 5 ans avec « l’Humain d’Abord », puis avec l’Avenir en commun ». Ou avec nos manifs Répu-Bastille et vice-versailles en 20 ans…

Alors, de grâce, un peu d’humilité !

Le tempo d’un ouvrier qui bosse du matin au soir depuis toujours (et que dire de celui qui est aux 3X8 ou « à la tâche » !) ou de la femme de ménage qui se casse le corps en s’avalant des km ou des transports bondés de sa banlieue pauvre à la banlieue riche de ses patrons (2h aller / 2h retour !) n’est PAS le même que le tempo de ceux d’entre nous que des hasards chanceux de notre vie et / ou de nos expériences ont mis dans une situation plus « éclairée » (enfin, du moins certains se pensent-ils ainsi).

Donc voilà ce qui est en train d’être gagné là. Car quoi qu’il arrive désormais, cela laissera des traces dans la mémoire populaire collective et dans l’Histoire… que nous sommes en train d’écrire d’ailleurs ! Ce sera gagnant pour NOTRE classe et ce sera gagnant bien au-delà des frontières !

Je suis fière de mon peuple en gilets fluos et fière d’en être depuis le début !

L’image contient peut-être : nourriture

Au lieu des les regarder de haut comme des « initiés qui savent tout » ou comme des entomologistes observant de curieux cloportes (laissez ça aux journaleux branques de la téloche : ils font ça tout le temps, ils vont sauter avec leurs patrons et ce sera bien fait !), soyez-en, filez le coup de main, faites entendre votre son de cloche universaliste donc antiraciste.

Bises solidaires en jaune fluo… même si ce n’est pas ce qui me va le mieux à mon joli teint frais…

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et texte

 

 

5 réflexions sur « [Billet invité] – «Lettre ouverte aux camarades sous étiquette (rouge, noir et/ou vert vif) et parfois sous influence» – Par Christine DUPLAISSY »

  1. Bravo pour les images, surtout la dernière !
    Bon, je n’ai pas fait que regarder les images, car contrairement à ce que croit Macron, je ne suis pas une illettrée même si je suis une pure prolo !

    Pour le texte, pas une virgule à enlever. Je me disais aussi, en constatant la prise de conscience de mes concitoyens, que finalement, avec toutes ces réunions, ces débats, ces conférences, nous n’avons pas crié en vain dans le désert… car le désert était bien vivant et habité. Nous ne sommes pas seuls et c’est tant mieux !

    Effectivement, le tempo des uns n’est pas celui des autres. Pas évident de l’admettre, mais restons humbles. En faisant preuve de patience, de persévérance et de modestie, nous finissons par faire en sorte que nos idées finissent par percoler dans l’imaginaire collectif de notre peuple.

    Tous ces moments militants que nous avons eus, où nous avons pu parfois nous sentir découragés par cette impression de crier dans le désert, eh bien, ça trouve son aboutissement maintenant.

    C’est comme lorsqu’on sème des graines… Je me suis souvent dite que je sème à tous vents, j’ignore où vont tomber les graines mais du moment qu’elles ont quitté ma main de semeuse, elles ne m’appartiennent déjà plus. Je dois les laisser à leur destin d’éclore dans un mois, un an, dix ans… ou jamais.

    Mais là, manifestement, sous mes yeux émerveillés, les graines ont éclos ! Et le résultat est magnifique. tout comme l’auteur du billet, je suis fière de mon peuple, en jaune fluo, pour être encore plus visible – ce peuple qui il y a plus de 200 ans, était Sans Culottes !

    (ps à la camarade en jaune fluo : je tiens à la rassurer, le jaune, ça ne me va pas non du tout. Pas plus que le rouge d’ailleurs, que je ne porte jamais, j’ai l’air d’un cachet d’aspirine en rouge… je suis en vert et en bleu – mais ça n’a rien à voir avec la couleur politique !)

    Aimé par 2 personnes

  2. Merci à toi, Vinnie Reb
    Et merci à toi, Vincent, de m’avoir publiée sur ton blog c’est un grand honneur que tu me fais là…

    Post-scriptum : J’ai la chance que le rouge m’aille plutôt bien, mais ce qui me va le mieux, c’est le rose, je crois (à ce que l’on me dit, mais heureusement, cela n’a rien à voir avec le rose des radis, politiquement parlant 😉
    Le gilet actuel est un habit d’Alerte et d’Urgence social.
    Pareillement à vous, je ne suis pas « aux côtés » de mon peuple, non : je suis dedans, je m’y fonds et m’y confonds, alors, J’arbore, comme tel, et comme nous l’avons dit, cet étendard avec humilité et fierté.
    Bisous +++ 😚😚😚

    Aimé par 2 personnes

  3. Les 2 messages précédant le mien prouve bien que nous avons collectivement ET individuellement franchi une grande étape : celle de la reprise en main progressive de notre conscience de classe. Contrairement à ce qui est martelé par le système, les classes sociales n’ont jamais, JAMAIS disparu : elles se sont remodelées au fil de la mondialisation assassine !

    Je suis d’accord avec ton billet frappé du sceau de la sincérité, du parlé vrai et de la soif de combattre l’ennemi de classe. Je n’ai qu’une seule réserve, mais de taille : je ne partage pas ta position par rapport aux corps intermédiaires, même si je reconnais vbien de tes critiques comme justifiées. Ce que je pense, c’est qu’il faudra bien tretrouver les corps intermédiaires à leur juste place, dans le respect du cahhier des charges rédigé par le Peuple (en l’ocurrence les gilets Jaunes) et la conséquence de cela est qu’il va falloir une vraie rencontre autour de la table entre les Gilets Jaunes et les syndicats d’une party et d’autre part la même chose avec les partis politiques. Ce serait une vraie révolution.

    Qu’en penses-tu ?

    J'aime

  4. @yahiacirta
    Merci beaucoup de ton commentaire encourageant.
    Pour ce qui est des « corps intermédiaires », au vu de leur décomposition et de leur trop évident « partenariat » complice du pouvoir, notre peuple devra les ré-inventer, les recréer de toutes pièces.
    Bien cordialement.

    Christine D

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.