[Billet invité – Poésie politique] – « J’ai Sept Ans » – Par Baloo Kâa – 15/12/2018

Avant-propos de Vincent Christophe Le Roux : Je vous fais partager ci-dessous ce magnifique texte écrit par mon ami Baloo Kâa. Vous pouvez le retrouver dans la rubrique «Articles» de sa page Facebook en cliquant ici.

Et avant le texte lui-même, voici ce que son auteur, Baloo Kâa, a dit pour le présenter :

Mercredi (12 décembre 2018), je vous ai sollicités pour sortir un peu de l’ordinaire et je vous ai demandé de me suggérer des sujets sur lesquels je pourrais écrire.

Marion Kdm m’a proposé d’écrire sur les Violences Éducatives Ordinaires appelées aussi VEO et j’ai accepté cette idée car, mine de rien, c’est un vrai sujet de société qui mériterait que l’on y accorde beaucoup plus d’intérêt car ce sont les générations futures qui sont concernées et qui subiront les décisions prises par notre génération.

Pour parler de ces VEO, j’ai décidé d’y associer les violences conjugales que subissent passivement les enfants quand ils en sont témoins.

J’ai pris l’option d’en parler avec le regard d’un enfant et du ressenti qui pourrait, dans le présent et dans le futur, forger sa personnalité.

Le texte que j’ai imaginé s’appelle : J’ai Sept ans.

Aujourd’hui, dimanche, papa est parti jouer au foot avec ses copains,

La maison est calme mais tout est renversé, même le sapin.

Je suis assise dans le fauteuil avec mon bol de céréales sur les genoux

Car la table du salon est cassée. Maman est tombée dessus hier soir

Et elle pleurait un peu quand elle est venue me faire un bisou.

Je lui ai fait une place pour la consoler mais elle avait trop mal pour s’asseoir.

*

Avec son sourire triste, elle m’a dit dors bien mon ange, Maman veille sur toi.

Moi aussi j’voudrais veiller sur elle pour la protéger de papa quand il boit

Mais j’suis trop petite, j’ai sept ans, et papa s’énerve quand on le dérange

Alors J’envoie des prières à papi qui habite maintenant avec les anges

Parce que maman m’a dit que de là-haut, il nous protégerait toujours

De tous les méchants qui se comportent comme des vautours.

*

Papi venait souvent à la maison le week-end et maman était heureuse

Par contre, Papa, il ne souriait pas et ne parlait pas car il n’aimait pas Papi

Et le soir, il cassait des choses puis il criait sur moi car je faisais ma curieuse.

Il avait les yeux noirs et moi j’avais peur, alors dans ma culotte je faisais pipi.

Pour me punir, il prenait ma culotte, il la mettait sur mon nez et il criait fort,

Toujours plus fort, sur moi, sur maman et il tapait même notre chien Hector.

*

Je suis seule dans la maison et tout est calme, trop calme. Je suis triste.

Maman est partie chez le docteur. Ce matin, elle saigne beaucoup du nez

Et je sais qu’elle ne s’est pas cognée toute seule, c’est Papa qui s’est déchaîné

Parce qu’il n’y avait plus de café. Maman avait oublié de le noter sur sa liste.

Pourquoi il est toujours comme ça ? Pourquoi il est méchant avec elle ?

Pourquoi il lui dit toujours que c’est une sale traînée ? Moi, j’la trouve belle.

Si elle est sale, c’est à cause de Papa qui la traîne par terre par les cheveux

Quand il sent mauvais parce qu’il a trop bu. C’est là qu’il devient nerveux.

*

À l’école aussi il y a des garçons méchants, comme Papa. Ils me crient dessus

Mais je ne dis rien, comme Maman. Je fais comme s’ils n’existaient pas,

Je ne les écoute pas. Maman me dit qu’il faut que je sois forte dans ma tête

Si les garçons me parlent mal, se moquent de moi ou s’ils m’embêtent.

Heureusement, dans ma classe, il y a Zoé et Thibault qui sont sympas,

J’l’aime bien Thibault. Même si j’me moque de lui parce qu’il est bossu,

Il sait que je rigole et que je ne suis pas méchante, alors il ne m’en veut pas.

Hier, il m’a même protégé quand un garçon m’a traîné par terre comme Papa.

*

La maîtresse aussi m’a défendu et elle a puni Jérémy qui m’avait fait mal.

Elle m’a dit que je ne devais pas accepter les coups et les moqueries

Car personne n’avait le droit de m’insulter, de me taper, ce n’était pas normal.

Elle est gentille Claire et elle me parle avec une voix douce, comme Maman.

Quand elle a vu que ma main était blessée, elle m’a emmenée à l’infirmerie

Parce que j’avais du mal à marcher. Sur la main, j’ai eu un gros pansement

Et l’infirmière m’a demandé depuis quand je boitais comme ça.

Je lui ai répondu que j’étais tombé en jouant avec Thibault et Moussa.

*

Mon genou était tout rouge et sur mes jambes il y avait plein de traces

Et Claire a fait Houlala, c’est quoi toutes ses marques sur tes cuisses ?

J’voulais pas dire que Papa m’avait tapé quand j’avais cassé une tasse.

J’avais fait une bêtise alors c’était normal qu’il me punisse.

Il punit toujours Maman quand elle ne fait pas bien la cuisine ou le ménage

Et Maman ne dit rien, même quand Papa la frappe parce qu’il a la rage,

Alors je fais pareil que Maman, je n’fais pas de bruit et j’essaie d’être sage.

Faut pas énerver Papa, autrement, il nous fait dormir dans le garage.

*

Je n’ai rien dit à Claire quand elle a posé des questions sur ma vie à la maison

Elle m’a souri et elle a promis que tout allait s’arranger bientôt.

Quand je suis rentrée à la maison, Maman discutait avec des gendarmes

Et Papa était à côté de l’escalier avec les mains attachées dans le dos.

Je suis allée dire bonjour à Maman et sur ses joues, j’ai vu des larmes

Quand elle a m’a dit que Papa allait habiter longtemps en prison.

Je n’ai que sept ans mais j’ai compris que c’est Claire qui a protégé Maman,

Pourtant, je n’ai pas trahi Papa, j’avais juste des marques et encore du sang.

*

J’ai sept ans et maintenant, je vais pouvoir vivre et jouer sans avoir peur,

J’ai sept ans et sur mes dessins je vais pouvoir mettre des belles couleurs,

J’ai sept ans et à l’école je ne me laisserai plus jamais faire par les méchants,

J’ai sept ans et je ferai comme Claire, je ne baisserai plus la tête en marchant,

J’ai sept ans et je sais que je ne dormirai plus jamais dans le garage,

J’ai sept ans et Maman m’a dit que de cette triste vie, on allait tourner la page.

*

Maman a trente ans, elle est belle et en plus, elle est libre maintenant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.