E. Macron – M. Le Pen – J.-L. Mélenchon : le paysage est bien cadré et le peuple bien sous contrôle !

Avant-propos : Je me suis tenu loin de toute politique et de toute actualité depuis des mois. Trop écoeuré de 25 années d’engagement perdues ! Certes, je n’avais pas l’outrecuidance ni le grand espoir que le paysage soit radicalement perturbé pendant ma mise au vert. Mais un peu tout de même, le désamour envers Macron et son monde gagnant chaque jour un peu plus de terrain… Or, j’ai la très nauséeuse impression que rien n’a changé d’un iota depuis des mois ! Vous dire que cela me désole serait bien court… Et exposer ainsi mes arguments n’aurait pas grand intérêt alors je vous propose quelques autres réflexions. D’aucuns, me connaissant un peu, diront que je me répète mais je préfère répéter ces choses-là que jouer les perroquets ou les chiens de garde de certains autres ! Et je ne vois même plus l’intérêt de jouer le jeu de l’opposition au “pouvoir” actuel. En tout cas, pas dans les formes “institutionnelles”…

*
*
Macron-Le Pen-Mélenchon, voici une diabolique alliance !
*
Diabolique parce que ce n’est pas une alliance en bonne et due forme. Il n’y a certes pas de contrat écrit entre eux. Et bien peu de rencontres, sinon « fortuites » comme ils disent !
Diabolique, elle l’est aussi et surtout, cette alliance de fait, parce qu’elle empêche les gens de penser et d’agir en adultes, libres de leur pensée et de leurs actes.
*
Il y a bien quelques Gilets Jaunes pour s’être émancipés des systèmes partisans et de leurs représentants, et ce faisant, pour être passés de l’enfance à l’âge de raison, mais ils sont si peu nombreux au regard des dizaines de millions de Français(e)s qui constituent le corps électoral de ce pays et donc le peuple souverain !
*
Cette alliance objective est un théâtre de [très mauvais] boulevard ! Et pourtant, les salles sont toujours pleines ou presque !
*
Cette alliance est en fait un véritable système carcéral conçu et alimenté sans cesse pour que jamais le peuple ne puisse se gouverner.
*
Ce système a ses pions et comme tout jeu un tant soit peu sérieux, il faut bien qu’il ait un minimum de crédibilité faute de quoi il serait vite perçu pour ce qu’il est !
*
Alors pendant que les uns tiennent le pouvoir, se le refilent année après année, législature après législature, mandat présidentiel après mandat présidentiel, se succédant les uns aux autres, ou s’échangeant les titres, les places et les fonctions, les autres gesticulent sans cesse pour donner le change et faire croire qu’ils peuvent incarner l’Alternative, pour faire croire qu’ils la veulent cette Alternative et que s’ils ne réussissent pas, ce n’est que de la faute du peuple de ne pas les avoir choisis eux plutôt que les autres !
*
Mais ces opposants ne sont que de façade. Nous avons eu maintes occasions de le constater depuis des années, sinon des décennies. Nous pourrions – bien plus, nous devrions – en tant qu’êtres censés, doués de raison, avoir tiré des leçons des événements du passé et de l’histoire politique et sociale de notre pays ou des autres nations et peuples, mais non !
*
Nous avons toujours ce sentiment que nous sommes différents des autres et qu’aucune vérité universelle ne saurait exister ! Donc aucun repère non plus ! Cette façon de voir le monde nous enferme dans un espace dont on n’est pas prêt de sortir si on conserve le même raisonnement !
*
Beaucoup de nous, avec le temps, avons ouvert les yeux sur ce tragique enfermement. Certains étaient très perspicaces et lucides depuis longtemps. Pour d’autres, il a fallu plus de temps. Mais hélas, pour d’autres encore, aucun horizon d’espoir, tant ils ont les yeux comme irrémédiablement fermés, et l’esprit si durablement conditionné par quelques amuseurs publics.
*
Eux aussi [ces amuseurs publics, bonimenteurs et mystificateurs auxquels je fais allusion] contribuent à maintenir le système en place voire ne veulent surtout pas priver les véritables gouvernants de leurs pantins du moment.
*
Le seul moyen de faire s’effondrer le système honni, c’est déjà de commencer à ne ne plus y participer, si peu que ce soit, mais les places sont si bonnes pour celles et ceux qui accompagnent, de près ou de loin, les « comédiens ». Et quand ce ne sont pas les douceurs des places d’aujourd’hui qui les motivent, ce sont bien souvent les perspectives de places pour demain…
*
Et la naïveté de celles et ceux qui les soutiennent est si extensible ! Et, contrairement aux ressources naturelles de cette planète, si renouvelable, de la part des cohortes de gens ordinaires qui ne demandent qu’à croire les bonimenteurs !
*
Quand les prétendus « Insoumis » le seront pour de vrai, quand ils jetteront celles et ceux qui les mystifient depuis si longtemps, ils auront alors fait un bout du chemin, se rapprochant du jour où deviendra envisageable l’Alternative, la véritable, la Grande.
*
Mais aussi longtemps qu’ils conserveront leur confiance en celles et ceux qui les trompent et les amusent, aussi longtemps qu’ils remettront leur destin au soin de ces funestes guignols, et ce malgré toutes les gifles que ces derniers leur ont mises depuis des années, malgré toutes les preuves accablantes de la mascarade que ces guignols incarnent, alors ils seront toujours déçus. Mois après mois. Année après année ! Et ce sont alors des décennies qui s’écoulent sans que rien ne change ! Ou quand ça change un peu, c’est toujours pour le pire !
*
Je crois de plus en plus que tant que nous [collectivement] croirons que les choses peuvent changer dans le bon sens simplement parce qu’une prochaine élection nous serait « favorable », parce que tel ou telle aurait succédé aux actuels « dirigeants », rien ne changera jamais !
*
Parce qu’une fois de plus, on n’aurait fait que remettre notre destin à des gens qui se foutent de nous (aux deux sens du terme) quoi qu’ils en disent et quoi qu’ils fassent (parfois avec un certain talent) pour nous convaincre de leur bonne volonté, de leur détermination et de leur sincérité !
*
« Le peuple n’obtient que ce qu’il prend. » Louise MICHEL
*
« Celui qui attend qu’on le libère restera un esclave toute sa vie. » Dimitris PAPACHRISTOS (vu dans le film « Je lutte donc je suis » de Yannis Youlountas)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.