Archives pour la catégorie 01- Géopolitique générale – Relations internationales, diplomatie et défense

Quand il est « minuit moins une », jouer au petit chimiste et chercher sans cesse à créer de nouvelles molécules est-il un acte responsable ?

J’ai envie de sous-titrer ce billet : « De l’atomisation en cours du paysage politique français… »

Presque chaque jour, naît en France un nouveau parti ou plutôt, un nouveau « mouvement ». Avec souvent de bien bonnes idées (du moins de mon point de vue) et plein d’apparente bonhomie, mêlée de bonne volonté de les défendre jusqu’au bout. Avec aussi, semble-t-il, une bonne dose de sincérité (pour autant que l’on puisse en juger mais hélas nous n’avons jamais, nous-mêmes, toutes les cartes en mains pour dresser un diagnostic qui soit fiable de manière absolue…). Et plus ou moins de talent pour témoigner de l’une et convaincre de l’autre.

Mais en politique (au sens noble de gestion des affaires de la « cité »), si la pensée unique ou le parti unique est un des fléaux les plus toxiques, et si la forme moderne de cette pensée unique et de ce parti unique qu’est l’hégémonie (de plus en plus contestée et brinquebalante) du néolibéralisme qui en tient lieu l’est tout autant, je ne vois pas, dans l’atomisation politique qui prend corps sous nos yeux ébahis, de source d’espoir pour demain.

Lire la suite Quand il est « minuit moins une », jouer au petit chimiste et chercher sans cesse à créer de nouvelles molécules est-il un acte responsable ?

La violence des forces de l’ordre ne peut qu’engendrer, en retour, la violence décuplée d’un peuple qui veut survivre…

Depuis quelques heures, depuis quelques jours, les nouvelles tragiques du “front” se multiplient. Les victimes expiatoires de la cruauté du système se comptent par dizaines. Des morts, nous en avons déjà. Plusieurs. Des blessés pour le restant de leur vie, c’est pas dizaines qu’on les dénombre.

Lire la suite La violence des forces de l’ordre ne peut qu’engendrer, en retour, la violence décuplée d’un peuple qui veut survivre…

Et si les anarchistes avaient raison ? Par Francis DUPUIS-DÉRI – Ricochet – 10/10/2018

Avant-propos de Vincent Christophe LE ROUX : Francis Dupuis-Déri est l’auteur de la préface à l’ouvrage “Comment la non-violence protège l’État – Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux” écrit par Peter Gelderloos et publié en août 2018 aux Editions LIBRE. Ces derniers jours, j’ai justement fait la promotion de ce livre et je vous ai fait partager plusieurs extraits du livre (issus de l’avant-propos de Nicolas Casaux, de la préface de Francis Dupuis-Déri et de l’intro par l’auteur Peter Gelderloos). Voir notamment ce billet de blog.

Ci-dessous, je relaie une nouvelle tribune de Francis Dupuis-Déri que l’on peut retrouver ici (sur le site ricochet.media). Lire la suite Et si les anarchistes avaient raison ? Par Francis DUPUIS-DÉRI – Ricochet – 10/10/2018

À propos des élections générales au Québec ce 1er octobre 2018

Drapeau du Québec
Fleur de Lys Provincial Flag of Quebec

Ce matin du 2 octobre 2018, lendemain d’élection générale au Québec, j’écrivais ceci :

Au Québec aussi le dégagisme a joué à plein !

Le Parti Québécois a été rayé de la carte ou presque, et son chef, Jean-François Lisée, a même mordu la poussière. Et c’est un candidat de Québec solidaire qui l’a mis hors de course !

Cette fois-ci c’est la CAQ « Coalition Avenir Québec » qui dirigera le gouvernement québécois. Ce mouvement est passé de 21 à 74 sièges tandis que le Parti libéral, au pouvoir jusqu’à hier, tombe de 68 à 32 députés ; le Parti Québécois chute de 28 sièges à 9, et en a désormais un de moins que Québec solidaire, qui lui progresse de 3 à 10 élus.

Je renvoyais alors à cet article du journal québécois La Presse… Lire la suite À propos des élections générales au Québec ce 1er octobre 2018