Archives pour la catégorie 01- Géopolitique générale – Relations internationales, diplomatie et défense

De la Stratégie du Choc – De leur jour d’après au nôtre…

Naomi Klein nous avait prévenus…

Les décennies des années 70 et 80 avaient vu les prémisses d’un basculement du monde. Mais les évolutions furent initiées à dose homéopathique pour que personne ne s’en rende compte.

Puis, les bases ayant été posées avant eux, voilà que sous l’action combinée de ces deux fléaux que furent Margaret Thatcher dans le vieux Monde et Ronald Reagan dans le Nouveau, la décennie des années 90 allait voir s’accélérer la course folle et criminelle du capitalisme devenu néolibéral sous la conduite d’olibrius tout aussi hallucinés les uns que les autres, de l’Ancien Monde au Nouveau, de l’Ouest à l’Est.

Lire la suite De la Stratégie du Choc – De leur jour d’après au nôtre…

[Billet invité] Congés des parents endeuillés : l’ignominie LREM – Par Anne-Sophie Chazaud – 01/02/2020

À La République en Marche, on aime beaucoup les familles. On en parle n’importe comment n’importe quand, on bricole dans tous les sens, on délire en mode so cool, on fait dire n’importe quoi à la psychanalyse : «Votre problème c’est que vous croyez qu’un père est forcément un mâle. Tous les psychanalystes vous diront le contraire» déclare ainsi Emmanuel Macron, confondant allègrement comme un élève de 3ème (et encore) la fonction symbolique et le réel. Lacan dirait : manque de re-pères jeune homme, manque de re-pères…

Lire la suite [Billet invité] Congés des parents endeuillés : l’ignominie LREM – Par Anne-Sophie Chazaud – 01/02/2020

[Billet invité] Ce que le film « Adults in the room » de COSTA-GAVRAS nous dit de la « gogochouille » européenne – Par Christine DUPLAISSY – Le 01/12/2019

Avant-propos de Vincent Christophe LE ROUX : Je relaie ci-dessous le billet que mon amie Christine DUPLAISSY a publié ce dimanche 1er décembre sur son compte Facebook. Si vous souhaitez retrouver la source par exemple pour le commenter et qu’elle puisse lire vos commentaires, cliquez ici.

*     *     *     *     *

Adults in the room

Je dois dire que je suis écoeurée (une fois encore !), par ce qu’il reste de « la gauche » française, voire €uropéenne, et par sa nullité intellectuelle, quand elle s’extasie, lui déroulant tapis rouge et lui décernant moult honneurs et courbettes veules, sur un film à sa gloire, à un fumier comme Varoufakis, qui a précipité sciemment sa malheureuse patrie dans la ruine et la désespérance infinie, et détruit la fragile démocratie héllénique, (comme l’a expliqué de façon tellement déchirante Olivier Delorme, lors de l’Université d’automne de République souveraine, il y a 2 semaines [cliquer ici pour voir la vidéo du débat où Olivier intervient à partir de la 46ème minute] ), qui, partant, a détruit, avec Tsipras et les autres collabos de Syriza, toute perspective de gauche réellement alternative, sur tout le continent européen, précipitant la désespérance et la ruine, continent qui voit s’effondrer toutes les souverainetés populaires et nationales du Sud au Nord, et de l’Ouest à l’Est, quand bien même le réalisateur aurait nom Costa-Gavras, alors même que la-dite gogochouille française censure et interdit de projection, dans les salles municipales qu’elle gère encore, le superbe et vigoureux « J’accuse ! » dont le réalisateur Roman Polanski est « condamné » par cette gogochouille la plus bête du monde, sans autre forme de procès, alors que ce brillant réalisateur n’a, que je sache, commis aucun crime contre la Démocratie ni dans son pays, ni sur son continent, ni sur le nôtre !

Lire la suite [Billet invité] Ce que le film « Adults in the room » de COSTA-GAVRAS nous dit de la « gogochouille » européenne – Par Christine DUPLAISSY – Le 01/12/2019

Entretien avec Álvaro García Linera (vice-Président bolivien déchu) le 16/11/2019 par Le Vent Se Lève – Retranscription par Vincent Christophe LE ROUX

Avant-propos de Vincent Christophe Le Roux : Je relaie ci-dessous :
  1. la vidéo d’un entretien qui s’est tenu le 16 novembre dernier, publiée par Le Vent Se Lève, avec Álvaro García Linera qui était le Vice-Président de la Bolivie sous la présidence d’Evo Morales. Hélas, le coup d’État intervenu au début de ce mois en Bolivie l’a renversé en même temps qu’il a renversé le Président Evo Morales, son gouvernement tout entier, et les institutions démocratiques de ce pays pour ramener la Bolivie dans la nuit de la dictature, une dictature déjà sanglante. Cet entretien a eu lieu à Mexico où Morales et Linera se sont réfugiés et ont trouvé asile politique puisque leur tête est mise à prix par les putschistes de Bolivie.
  2. la retranscription que j’en ai faite ce samedi 30 novembre
*
La vidéo de cet entretien est accessible sur la chaine You Tube de Le Vent Se Lève en cliquant ici.
*
*
Merci à l’équipe faisant vivre Le Vent Se Lève pour leur travail de qualité. Merci à Élodie Descamps et Tarik Bouafia d’avoir réalisé cet entretien. Merci à Guillaume Cagnin et Malena Reali d’avoir ensuite procédé au montage.
*
*
*
*
Alvaro Garcia Linera et Evo Morales
*

Lire la suite Entretien avec Álvaro García Linera (vice-Président bolivien déchu) le 16/11/2019 par Le Vent Se Lève – Retranscription par Vincent Christophe LE ROUX

Le Vice-Président de Bolivie donne une leçon magistrale aux dirigeants de la Gauche européenne – Décembre 2012

Avant-propos : En ce 30 novembre 2019, je reproduis sur ce blog (ouvert le 16 septembre 2018) un texte que j’avais initialement publié sur mon blog précédent à la date du 14 décembre 2013.

Il s’agit d’une traduction en français que j’avais faite d’un article paru en espagnol publié le 12 décembre 2013 dans le média espagnol Público.es à propos du discours tenu, lors du 4ème Congrès de la Gauche Européenne, par Álvaro García Linera qui était alors le Vice-Président de la Bolivie sous la présidence d’Evo Morales. Hélas, le coup d’État intervenu au début de ce mois en Bolivie l’a renversé en même temps qu’il a renversé le Président Evo Morales, son gouvernement tout entier, et les institutions démocratiques de ce pays pour ramener la Bolivie dans la nuit de la dictature, une dictature déjà sanglante.

Vous pouvez accéder à l’article original en espagnol en cliquant ici.

Quant au discours objet de l’article, lui est visible en vidéo en cliquant t ici.

Ce qui me motive aujourd’hui dans ce choix de vous remémorer ce discours de la fin de 2012, c’est que le média alternatif Le Vent Se Lève a publié, ce même samedi 30 novembre 2019, une vidéo d’un entretien avec le même Álvaro García Linera, entretien qui a été organisé le 16 novembre dernier à Mexico où Morales et Linera se sont réfugiés et ont trouvé asile politique puisque leur tête est mise à prix par les putschistes de Bolivie.

Álvaro García Linera m’avait déjà fait forte impression lors de son discours de 2012 et après avoir écouté ce qu’il a dit dans l’entretien récent que propose Le Vent Se Lève, mon estime envers cet homme se renforce encore, sans parler des effets induits du putsch dont le pouvoir légal de Bolivie, et au premier chef lui et Morales, ont été victimes.

Merci à l’équipe faisant vivre Le Vent Se Lève pour leur travail de qualité. Merci à Élodie Descamps et Tarik Bouafia d’avoir réalisé cet entretien. Merci à Guillaume Cagnin et Malena Reali d’avoir ensuite procédé au montage.

Vous pouvez accéder à cet entretien du 16 novembre dernier avec Álvaro García Linera en cliquant ici  (sur la chaine You Tube du média  Le Vent Se Lève ).

Et pour accéder à la retranscription que j’en ai faite ce samedi, cliquer ici.

Lire la suite Le Vice-Président de Bolivie donne une leçon magistrale aux dirigeants de la Gauche européenne – Décembre 2012

Quand il est « minuit moins une », jouer au petit chimiste et chercher sans cesse à créer de nouvelles molécules est-il un acte responsable ?

J’ai envie de sous-titrer ce billet : « De l’atomisation en cours du paysage politique français… »

Presque chaque jour, naît en France un nouveau parti ou plutôt, un nouveau « mouvement ». Avec souvent de bien bonnes idées (du moins de mon point de vue) et plein d’apparente bonhomie, mêlée de bonne volonté de les défendre jusqu’au bout. Avec aussi, semble-t-il, une bonne dose de sincérité (pour autant que l’on puisse en juger mais hélas nous n’avons jamais, nous-mêmes, toutes les cartes en mains pour dresser un diagnostic qui soit fiable de manière absolue…). Et plus ou moins de talent pour témoigner de l’une et convaincre de l’autre.

Mais en politique (au sens noble de gestion des affaires de la « cité »), si la pensée unique ou le parti unique est un des fléaux les plus toxiques, et si la forme moderne de cette pensée unique et de ce parti unique qu’est l’hégémonie (de plus en plus contestée et brinquebalante) du néolibéralisme qui en tient lieu l’est tout autant, je ne vois pas, dans l’atomisation politique qui prend corps sous nos yeux ébahis, de source d’espoir pour demain.

Lire la suite Quand il est « minuit moins une », jouer au petit chimiste et chercher sans cesse à créer de nouvelles molécules est-il un acte responsable ?

La violence des forces de l’ordre ne peut qu’engendrer, en retour, la violence décuplée d’un peuple qui veut survivre…

Depuis quelques heures, depuis quelques jours, les nouvelles tragiques du “front” se multiplient. Les victimes expiatoires de la cruauté du système se comptent par dizaines. Des morts, nous en avons déjà. Plusieurs. Des blessés pour le restant de leur vie, c’est pas dizaines qu’on les dénombre.

Lire la suite La violence des forces de l’ordre ne peut qu’engendrer, en retour, la violence décuplée d’un peuple qui veut survivre…

Et si les anarchistes avaient raison ? Par Francis DUPUIS-DÉRI – Ricochet – 10/10/2018

Avant-propos de Vincent Christophe LE ROUX : Francis Dupuis-Déri est l’auteur de la préface à l’ouvrage “Comment la non-violence protège l’État – Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux” écrit par Peter Gelderloos et publié en août 2018 aux Editions LIBRE. Ces derniers jours, j’ai justement fait la promotion de ce livre et je vous ai fait partager plusieurs extraits du livre (issus de l’avant-propos de Nicolas Casaux, de la préface de Francis Dupuis-Déri et de l’intro par l’auteur Peter Gelderloos). Voir notamment ce billet de blog.

Ci-dessous, je relaie une nouvelle tribune de Francis Dupuis-Déri que l’on peut retrouver ici (sur le site ricochet.media). Lire la suite Et si les anarchistes avaient raison ? Par Francis DUPUIS-DÉRI – Ricochet – 10/10/2018

À propos des élections générales au Québec ce 1er octobre 2018

Drapeau du Québec
Fleur de Lys Provincial Flag of Quebec

Ce matin du 2 octobre 2018, lendemain d’élection générale au Québec, j’écrivais ceci :

Au Québec aussi le dégagisme a joué à plein !

Le Parti Québécois a été rayé de la carte ou presque, et son chef, Jean-François Lisée, a même mordu la poussière. Et c’est un candidat de Québec solidaire qui l’a mis hors de course !

Cette fois-ci c’est la CAQ « Coalition Avenir Québec » qui dirigera le gouvernement québécois. Ce mouvement est passé de 21 à 74 sièges tandis que le Parti libéral, au pouvoir jusqu’à hier, tombe de 68 à 32 députés ; le Parti Québécois chute de 28 sièges à 9, et en a désormais un de moins que Québec solidaire, qui lui progresse de 3 à 10 élus.

Je renvoyais alors à cet article du journal québécois La Presse… Lire la suite À propos des élections générales au Québec ce 1er octobre 2018