Archives du mot-clé citoyens

Quand il est « minuit moins une », jouer au petit chimiste et chercher sans cesse à créer de nouvelles molécules est-il un acte responsable ?

J’ai envie de sous-titrer ce billet : « De l’atomisation en cours du paysage politique français… »

Presque chaque jour, naît en France un nouveau parti ou plutôt, un nouveau « mouvement ». Avec souvent de bien bonnes idées (du moins de mon point de vue) et plein d’apparente bonhomie, mêlée de bonne volonté de les défendre jusqu’au bout. Avec aussi, semble-t-il, une bonne dose de sincérité (pour autant que l’on puisse en juger mais hélas nous n’avons jamais, nous-mêmes, toutes les cartes en mains pour dresser un diagnostic qui soit fiable de manière absolue…). Et plus ou moins de talent pour témoigner de l’une et convaincre de l’autre.

Mais en politique (au sens noble de gestion des affaires de la « cité »), si la pensée unique ou le parti unique est un des fléaux les plus toxiques, et si la forme moderne de cette pensée unique et de ce parti unique qu’est l’hégémonie (de plus en plus contestée et brinquebalante) du néolibéralisme qui en tient lieu l’est tout autant, je ne vois pas, dans l’atomisation politique qui prend corps sous nos yeux ébahis, de source d’espoir pour demain.

Lire la suite Quand il est « minuit moins une », jouer au petit chimiste et chercher sans cesse à créer de nouvelles molécules est-il un acte responsable ?

Je pense qu’il va falloir que nous fassions les choses nous-mêmes…

Einstein - Celui qui respecte l'autorité sans se poser aucune question est le plus grand ennemi de la vérité

Avant-propos

J’ai l’honneur et la fierté de vous proposer ci-dessous mon nouveau billet de blog que j’ai publié sur ce qui est également un nouveau blog. Ce nouveau blog, j’ai choisi, après mûre réflexion, de l’intituler « Le peuple n’obtient que ce qu’il prend », citation bien connue de Louise MICHEL. Voilà de quoi créer l’ambiance de ce nouveau blog et annoncer la couleur : rebelle et révoltée… 

Lire la suite Je pense qu’il va falloir que nous fassions les choses nous-mêmes…