Archives du mot-clé démocratie

[Billet invité] Emmanuel Macron : Illégalité, illégitimité et imposture (parties 1 et 2) – Par Régis de Castelnau (avocat) – 26/01/2020

Avant-propos de Vincent Christophe Le Roux : L’auteur de ce billet ci-dessous reproduit est Régis de Castelnau, un avocat bien connu du barreau de Paris qui tient un blog très lu intitulé Vu du droit.

Vous avez ci-dessous les deux parties d’une démonstration d’une grande densité et en même temps d’une grande gravité. Qui recoupe largement ce que nombre de mes ami-e-s politiques et moi-même, qui ne sommes pas avocats ou professionnels du Droit ou de la science politique, mais seulement des citoyens engagés, ne cessons de dire depuis le jour du premier tour de l’élection présidentielle de 2017.

C’est un puissant réquisitoire contre le président de la République, avec une argumentation du type de celles qu’un procureur pourrait défendre au prétoire à l’encontre d’un accusé.

Régis de Castelnau qui est avocat connaît bien le Droit, aussi bien le Droit constitutionnel que le Droit administratif ou le Droit public en général, sans ignorer non plus le Droit privé avec toutes les questions tenant à la justice judiciaire, gardienne (en théorie juridique) des libertés individuelles.

Sa démonstration est lumineuse bien que nous n’apprenions pas grand chose tant nous sommes informés et conscients de ce qui se passe depuis deux ans et demi que Macron occupe illégalement et illégitimement sa fonction.

Là où Régis de Castelnau nous apporte quelque chose qui n’a pas de prix, et pour cela on lui doit remerciements et gratitude, c’est qu’il décrit on ne peut plus clairement, sans langue de bois, sans langage codé ou expression diplomatique, les fautes, les errements, les illégalités, les faits constitutifs d’inconstitutionnalités manifestes don Macron et sa bande se sont rendus coupables depuis qu’ils sont à leurs postes, ce dont beaucoup ont certes conscience mais que si peu osent avouer publiquement. Or Régis de Castelnau met allègrement les pieds dans le plat, si j’ose dire. Lui n’a pas le tort d’avoir comme d’autres des pudeurs de gazelle ! Et il pourrait bien décoincer / dégoiser / désinhiber pas mal de gens. Je fais partie, avec quelques ami-e-s politiques de celles et ceux qui ont osé de tempos en temps évoquer le quasi coup d’État du premier tour de l’élection présidentielle, en basant sur les très nombreuses irrégularités constatées ce jour-là et rapportées dans les médias, avant de disparaître des sites internet de presse, irrégularités qui, bien que massives, n’ont jamais été traitées comme elles auraient dû l’être à la fois par les « pouvoirs publics », par les juges qui étaient censés protéger nos libertés fondamentales et la sincérité du scrutin, et par nos « représentants » qu’ils soient déjà élus ou qu’ils aient aspiré alors à l’être… Silence radio absolu et assourdissant de la part de Mélenchon notamment…

Donc que Régis de Castelnau dise les choses et les dise ainsi, sans fioriture, sans finasserie, cela va nous aider à être peut-être entendus. Enfin entendus !

Car, à la différence de mes ami-e-s politiques et de moi,-même, Régis de Castelnau n’est pas un anonyme du type de ceux qui parlent dans le désert, quoi qu’ils disent ! Son blog est très lu, très suivi. Et sans doute y compris dans les hautes sphères… Donc, quand il parle, ou en l’occurrence quand il écrit, ce qu’il dit « voyage » si j’ose dire. Et pourrait bien avoir son effet, un effet quelque peu explosif. Car si Régis de Castelnau étrille, depuis un certain temps déjà, Emmanuel Macron, les deux parties de son billet qu’il a publiées entre hier (25 janvier) et aujourd’hui (26 janvier) sont une véritable bombe à fragmentation. Espérons que les dommages portés à la cible, ajoutés à ceux que le peuple lui inflige depuis quelques temps, seront assez profonds et réels pour la faire s’effondrer au plus vite. Car nous n’en pouvons plus…

Oui, j’ai idée que ce billet va avoir des effets très puissants. En raison de ce qui est dit et en raison de qui l’a dit…

On peut retrouver l’original du billet en cliquant ici pour la première partie et pour la seconde. Les visuels que j’ai mis en amorce des deux parties sont ceux que Régis de Castelnau a choisis lui-même pour illustrer son billet.

1ère partie: L’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron est illégitime (publié le 25/01/2020)

2nde partie : Illégitimité de l’exercice du pouvoir par Emmanuel Macron (publié le 26/01/2020)

Lire la suite [Billet invité] Emmanuel Macron : Illégalité, illégitimité et imposture (parties 1 et 2) – Par Régis de Castelnau (avocat) – 26/01/2020

Une dynamique politique positive pour rendre possible ce qui est nécessaire

Résultat de recherche d'images pour "se rassembler"

On prête à Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu d’avoir dit : « La politique est l’art de rendre possible le nécessaire ». J’ai choisi de me reposer sur cette citation pour donner son titre à ce billet de réflexions. Il m’a été inspiré ce dimanche soir par la lecture d’un billet intitulé « La catastrophe qui vient – Il n’y a vraiment plus de temps à perdre » que Denis Collin a publié le 15 janvier dernier sur son blog La Sociale et que l’on peut lire en cliquant ici.

Je l’apprécie tout particulièrement parce qu’il ne se contente pas de dresser un constat que tous, nous avons déjà posé. Il appelle à un sursaut en faisant converger et se « rassembler », en vue d’ « engager une dynamique positive » les « groupes », les « tendances », les « individus » qui « n’acceptent pas la décomposition sociale, politique et morale de notre monde », ces « gens qui, chacun de leur côté, affirment lutter pour la souveraineté nationale, la démocratie et les droits sociaux et qui devraient se retrouver pour mettre ensemble leurs idées, en balançant par dessus bord les vieilles étiquettes inutilisables de droite et de gauche ».

Lire la suite Une dynamique politique positive pour rendre possible ce qui est nécessaire

[Billet invité] Ce que le film « Adults in the room » de COSTA-GAVRAS nous dit de la « gogochouille » européenne – Par Christine DUPLAISSY – Le 01/12/2019

Avant-propos de Vincent Christophe LE ROUX : Je relaie ci-dessous le billet que mon amie Christine DUPLAISSY a publié ce dimanche 1er décembre sur son compte Facebook. Si vous souhaitez retrouver la source par exemple pour le commenter et qu’elle puisse lire vos commentaires, cliquez ici.

*     *     *     *     *

Adults in the room

Je dois dire que je suis écoeurée (une fois encore !), par ce qu’il reste de « la gauche » française, voire €uropéenne, et par sa nullité intellectuelle, quand elle s’extasie, lui déroulant tapis rouge et lui décernant moult honneurs et courbettes veules, sur un film à sa gloire, à un fumier comme Varoufakis, qui a précipité sciemment sa malheureuse patrie dans la ruine et la désespérance infinie, et détruit la fragile démocratie héllénique, (comme l’a expliqué de façon tellement déchirante Olivier Delorme, lors de l’Université d’automne de République souveraine, il y a 2 semaines [cliquer ici pour voir la vidéo du débat où Olivier intervient à partir de la 46ème minute] ), qui, partant, a détruit, avec Tsipras et les autres collabos de Syriza, toute perspective de gauche réellement alternative, sur tout le continent européen, précipitant la désespérance et la ruine, continent qui voit s’effondrer toutes les souverainetés populaires et nationales du Sud au Nord, et de l’Ouest à l’Est, quand bien même le réalisateur aurait nom Costa-Gavras, alors même que la-dite gogochouille française censure et interdit de projection, dans les salles municipales qu’elle gère encore, le superbe et vigoureux « J’accuse ! » dont le réalisateur Roman Polanski est « condamné » par cette gogochouille la plus bête du monde, sans autre forme de procès, alors que ce brillant réalisateur n’a, que je sache, commis aucun crime contre la Démocratie ni dans son pays, ni sur son continent, ni sur le nôtre !

Lire la suite [Billet invité] Ce que le film « Adults in the room » de COSTA-GAVRAS nous dit de la « gogochouille » européenne – Par Christine DUPLAISSY – Le 01/12/2019

Entretien avec Álvaro García Linera (vice-Président bolivien déchu) le 16/11/2019 par Le Vent Se Lève – Retranscription par Vincent Christophe LE ROUX

Avant-propos de Vincent Christophe Le Roux : Je relaie ci-dessous :
  1. la vidéo d’un entretien qui s’est tenu le 16 novembre dernier, publiée par Le Vent Se Lève, avec Álvaro García Linera qui était le Vice-Président de la Bolivie sous la présidence d’Evo Morales. Hélas, le coup d’État intervenu au début de ce mois en Bolivie l’a renversé en même temps qu’il a renversé le Président Evo Morales, son gouvernement tout entier, et les institutions démocratiques de ce pays pour ramener la Bolivie dans la nuit de la dictature, une dictature déjà sanglante. Cet entretien a eu lieu à Mexico où Morales et Linera se sont réfugiés et ont trouvé asile politique puisque leur tête est mise à prix par les putschistes de Bolivie.
  2. la retranscription que j’en ai faite ce samedi 30 novembre
*
La vidéo de cet entretien est accessible sur la chaine You Tube de Le Vent Se Lève en cliquant ici.
*
*
Merci à l’équipe faisant vivre Le Vent Se Lève pour leur travail de qualité. Merci à Élodie Descamps et Tarik Bouafia d’avoir réalisé cet entretien. Merci à Guillaume Cagnin et Malena Reali d’avoir ensuite procédé au montage.
*
*
*
*
Alvaro Garcia Linera et Evo Morales
*

Lire la suite Entretien avec Álvaro García Linera (vice-Président bolivien déchu) le 16/11/2019 par Le Vent Se Lève – Retranscription par Vincent Christophe LE ROUX

Quand il est « minuit moins une », jouer au petit chimiste et chercher sans cesse à créer de nouvelles molécules est-il un acte responsable ?

J’ai envie de sous-titrer ce billet : « De l’atomisation en cours du paysage politique français… »

Presque chaque jour, naît en France un nouveau parti ou plutôt, un nouveau « mouvement ». Avec souvent de bien bonnes idées (du moins de mon point de vue) et plein d’apparente bonhomie, mêlée de bonne volonté de les défendre jusqu’au bout. Avec aussi, semble-t-il, une bonne dose de sincérité (pour autant que l’on puisse en juger mais hélas nous n’avons jamais, nous-mêmes, toutes les cartes en mains pour dresser un diagnostic qui soit fiable de manière absolue…). Et plus ou moins de talent pour témoigner de l’une et convaincre de l’autre.

Mais en politique (au sens noble de gestion des affaires de la « cité »), si la pensée unique ou le parti unique est un des fléaux les plus toxiques, et si la forme moderne de cette pensée unique et de ce parti unique qu’est l’hégémonie (de plus en plus contestée et brinquebalante) du néolibéralisme qui en tient lieu l’est tout autant, je ne vois pas, dans l’atomisation politique qui prend corps sous nos yeux ébahis, de source d’espoir pour demain.

Lire la suite Quand il est « minuit moins une », jouer au petit chimiste et chercher sans cesse à créer de nouvelles molécules est-il un acte responsable ?

Intervention de Frédéric Lordon au sommet international du Plan B – Paris le 23/01/2016

Je vous propose ci-dessous un texte que je juge essentiel, FONDAMENTAL. Il s’agit d’une retranscription intégrale que j’ai faite de l’intervention de Frédéric Lordon à l’occasion de la table ronde « L’euro à quelles conditions ? » lors du sommet international du Plan B organisé à Paris le 23 janvier 2016 par le mouvement La France InsoumiseY étaient intervenues les personnes suivantes :

– Massimo Amato, économiste italien,

– Emiliano Brancaccio, économiste italien,

– Martin Höpner, économiste allemand,

– Jacques Généreux, économiste français,

– Frédéric Lordon, économiste et philosophe français,

– Nikolaj Villumsen, député de l’Alliance rouge-verte, danois

*

Initialement, j’avais publié cette retranscription sur mon ancien blog intitulé « Vive la Sixième République et la première véritable démocratie » (article accessible en cliquant ici) mais j’ai décidé de le rapatrier également sur ce nouveau blog car ce texte n’a jamais été aussi actuel.

*

Pour voir la vidéo, cliquer ici. Frédéric Lordon intervient de 2 heures 34 minutes et 50 secondes à 2 heures 51 minutes et 40 secondes.

Retranscription faite par Vincent Christophe Le Roux

BALLAST | Frédéric Lordon : « Dire ensemble la condition ...

La photo ci-dessus est de Stéphane Burlot (cliquer ici pour accéder à son compte Instagram) et figure dans un entretien que Frédéric Lordon a donné à la revue Ballast le 19 novembre 2018 (entretien que l’on peut retrouver en cliquant ici).

*   *   *   *   *  *   *   *   *   *  *   *   *   *   *  *   *   *   *   *

Écoutez, je ne vais dire ni des choses très techniques, ni des choses très nouvelles. Je ne vais pas présenter de schéma d’architecture monétaire alternative. Je voudrais simplement insister sur ce que me semblent être les enjeux fondamentaux de ce qui peut se donner sous le nom de Plan B.

Lire la suite Intervention de Frédéric Lordon au sommet international du Plan B – Paris le 23/01/2016

Après Macron…

Macron démission

MACRON doit partir !
C’est un fait !
Et ce AU PLUS VITE !
Pas seulement lui !
Lui et son monde doivent partir !
Ils doivent libérer les locaux qu’ils occupent et nous remettre les clés, à NOUS LE PEUPLE SOUVERAIN !
Mais ça ne suffira pas à nous renvoyer à la maison…

Lire la suite Après Macron…