Archives du mot-clé peuple

Une dynamique politique positive pour rendre possible ce qui est nécessaire

Résultat de recherche d'images pour "se rassembler"

On prête à Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu d’avoir dit : « La politique est l’art de rendre possible le nécessaire ». J’ai choisi de me reposer sur cette citation pour donner son titre à ce billet de réflexions. Il m’a été inspiré ce dimanche soir par la lecture d’un billet intitulé « La catastrophe qui vient – Il n’y a vraiment plus de temps à perdre » que Denis Collin a publié le 15 janvier dernier sur son blog La Sociale et que l’on peut lire en cliquant ici.

Je l’apprécie tout particulièrement parce qu’il ne se contente pas de dresser un constat que tous, nous avons déjà posé. Il appelle à un sursaut en faisant converger et se « rassembler », en vue d’ « engager une dynamique positive » les « groupes », les « tendances », les « individus » qui « n’acceptent pas la décomposition sociale, politique et morale de notre monde », ces « gens qui, chacun de leur côté, affirment lutter pour la souveraineté nationale, la démocratie et les droits sociaux et qui devraient se retrouver pour mettre ensemble leurs idées, en balançant par dessus bord les vieilles étiquettes inutilisables de droite et de gauche ».

Lire la suite Une dynamique politique positive pour rendre possible ce qui est nécessaire

Les prochains scrutins électoraux nous sauveront-ils ? Tout dépend du contexte dans lequel ils se tiendront…

L'urne tapette

Je vous propose ici quelques réflexions de mon crû mais inspirées en partie par des ami-e-s, par l’Histoire et par la vie que nous vivons…

*

Il y a encore une masse considérable de gens pleins d’espoir en l’arrivée de nouvelles séquences électorales…

Ils disent qu’ils vont se servir de leur bulletin de vote pour se venger de Macron dès le prochain scrutin municipal et en attendant les suivants qui vont se succéder.

Ils se disent que le p’tit mac’ va enfin payer sa dette… Comme si Jupiter-fait-homme se souciait de ne plus être soutenu par le peuple.

Lire la suite Les prochains scrutins électoraux nous sauveront-ils ? Tout dépend du contexte dans lequel ils se tiendront…

Une certaine période de l’histoire de la Rome antique peut nous donner quelques leçons

J'arrive comme Brutus là où César règne – Medley Goku

La mort de César par Vincenzo Camuccini (1798)

*

Je vais me risquer à proposer un parallèle historique. Contrairement à ce que le choix iconographique que j’ai fait semble indiquer, je ne suis pas du tout en train d’appeler à l’assassinat de notre dirigeant du moment. Si je prends, comme base de départ de mon propos, un certain assassinat, c’est pour faire passer une idée qui n’a rien à voir avec un appel au meurtre.

Au mois de mars de l’an l’an 44 avant notre ère, Jules César, général auréolé de gloire notamment du fait de sa conquêtes « des » Gaules, est « dictateur ». Il a été nommé à cette fonction d’abord pour dix ans avec des pouvoirs constitutionnels, puis à vie et autorisé à porter en permanence la toge et la couronne des triomphateurs.

Mais le 15 mars 44 avant J.-C, il est assassiné. Suspecté de vouloir restaurer une monarchie et exercer un pouvoir exceptionnellement autoritaire et personnel, n’étant pas tout à fait « aux ordres » des patriciens du Sénat – les dominants de l’époque – il fut victime d’une conspiration organisée au sommet du pouvoir par de « très hautes » personnalités de la République romaine visant l’élimination de celui qui menaçait leur régime. Et cette fois, le complot d’État réussit. Tout du moins provisoirement…

Lire la suite Une certaine période de l’histoire de la Rome antique peut nous donner quelques leçons

[Billet invité] Les Gilets jaunes face à l’empire – Par le collectif «Lieux communs» – 06-13/12/2019

Avant-propos de Vincent Christophe LE ROUX : Je relaie ci-dessous un long article qui a été décomposé en deux parties, et publié en deux temps, par le site internet du collectif Lieux Communs (pour accéder à leur site cliquez ici).

Pour accéder à la source de la première partie, cliquez ici.

Pour accéder à la source de la seconde partie, cliquez ici.

Je relaie ce long billet car il est une des rares analyses vraiment poussées du mouvement des Gilets jaunes et du contexte dans lequel il s’inscrit. Ce que décrit l’auteur a de quoi vous fouetter le sang. Ses analyses ne peuvent que vous conduire à remettre en question vos certitudes ou à tout le moins vous questionner sur la solidité de certaines d’entre elles. Lire ces lignes ou ces pages vous amène inéluctablement à faire le point sur vous-mêmes, sur votre discours, sur vos propres analyses de la situation, sur les liens qui unissent les présupposés d’où vous pensez et d’où vous analysez les événements qui se déroulent sous nos yeux, et les interprétations qui sont les vôtres. Vous avez vos principes, vos valeurs, vos croyances, vos préférences et votre manière de raisonner. Mais peut-être que finalement, une partie de cela n’est pas le résultat direct d’une création libre. Si Frédéric Lordon évoque avec d’autres la question des affects politiques qui conditionnent plus ou moins fortement votre pensée et votre perception des événements, l’auteur de ce billet ici reproduit évoque lui une forme de manipulation inconsciente dont vous pouvez être victime jusqu’à ce que l’on vous aide à y voir plus clair et peut-être à vous permettre une prise de conscience: celle du fait que parfois (souvent ?) nous pensons, analysons, interprétons et rêvons ou agissons en nous croyant autonomes alors même que nous sommes du moins en partie sous influence…

Lire la suite [Billet invité] Les Gilets jaunes face à l’empire – Par le collectif «Lieux communs» – 06-13/12/2019

04/12/2019 – Le compte à rebours est déclenché…

Tic tac tic tac tic tac...

Il y a quelques temps, j’avais écrit, à l’instar de beaucoup d’autres (ami-e-s et personnalités), que ce qui est « génial » avec les adeptes du capitalisme intégriste, c’est leur hubris, je veux dire leur sentiment – à force de victoires accumulées contre nous – de pouvoir faire absolument tout ce qu’ils veulent ad vitam æternam, de pousser toujours plus loin leur délire et leur violence – institutionnelle, économique, sociale – et de croire finalement que jamais personne ne les arrêtera plus.

Lire la suite 04/12/2019 – Le compte à rebours est déclenché…

E. Macron – M. Le Pen – J.-L. Mélenchon : le paysage est bien cadré et le peuple bien sous contrôle !

Avant-propos : Je me suis tenu loin de toute politique et de toute actualité depuis des mois. Trop écoeuré de 25 années d’engagement perdues ! Certes, je n’avais pas l’outrecuidance ni le grand espoir que le paysage soit radicalement perturbé pendant ma mise au vert. Mais un peu tout de même, le désamour envers Macron et son monde gagnant chaque jour un peu plus de terrain… Or, j’ai la très nauséeuse impression que rien n’a changé d’un iota depuis des mois ! Vous dire que cela me désole serait bien court… Et exposer ainsi mes arguments n’aurait pas grand intérêt alors je vous propose quelques autres réflexions. D’aucuns, me connaissant un peu, diront que je me répète mais je préfère répéter ces choses-là que jouer les perroquets ou les chiens de garde de certains autres ! Et je ne vois même plus l’intérêt de jouer le jeu de l’opposition au “pouvoir” actuel. En tout cas, pas dans les formes “institutionnelles”…

Lire la suite E. Macron – M. Le Pen – J.-L. Mélenchon : le paysage est bien cadré et le peuple bien sous contrôle !

Quand il est « minuit moins une », jouer au petit chimiste et chercher sans cesse à créer de nouvelles molécules est-il un acte responsable ?

J’ai envie de sous-titrer ce billet : « De l’atomisation en cours du paysage politique français… »

Presque chaque jour, naît en France un nouveau parti ou plutôt, un nouveau « mouvement ». Avec souvent de bien bonnes idées (du moins de mon point de vue) et plein d’apparente bonhomie, mêlée de bonne volonté de les défendre jusqu’au bout. Avec aussi, semble-t-il, une bonne dose de sincérité (pour autant que l’on puisse en juger mais hélas nous n’avons jamais, nous-mêmes, toutes les cartes en mains pour dresser un diagnostic qui soit fiable de manière absolue…). Et plus ou moins de talent pour témoigner de l’une et convaincre de l’autre.

Mais en politique (au sens noble de gestion des affaires de la « cité »), si la pensée unique ou le parti unique est un des fléaux les plus toxiques, et si la forme moderne de cette pensée unique et de ce parti unique qu’est l’hégémonie (de plus en plus contestée et brinquebalante) du néolibéralisme qui en tient lieu l’est tout autant, je ne vois pas, dans l’atomisation politique qui prend corps sous nos yeux ébahis, de source d’espoir pour demain.

Lire la suite Quand il est « minuit moins une », jouer au petit chimiste et chercher sans cesse à créer de nouvelles molécules est-il un acte responsable ?